TANTRIK BANGKOK - Forum du collectif Tantrik Bangkok

TANTRIK BANGKOK Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

[EUROPE] NÉONAZIS • La presse tchèque fustige une...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2007 - 19:34    Sujet du message: [EUROPE] NÉONAZIS • La presse tchèque fustige une... Répondre en citant

NÉONAZIS • La presse tchèque fustige une "bande de cons"
-13 novembre 2007-

Samedi 10 novembre, le vieux quartier juif de Prague a vécu une fin de shabbat peu ordinaire, devenant le théâtre de violents affrontements entre néonazis, contre-manifestants et forces de l'ordre.


La police tchèque appréhende deux néonazis, 12 novembre 2007 - AFP

Le défilé prévu par le Mouvement des jeunes démocrates nationalistes tchèques (MND, groupuscule néonazi), officiellement pour protester contre la présence militaire tchèque en Irak, a été interdit par les autorités tchèques qui n'avaient pas manqué de noter qu'il devait avoir lieu au lendemain de l'anniversaire de la Kristallnacht, la Nuit de cristal, un vaste pogrom nazi en 1938. Mais devant l'afflux de militants d'extrême droite (dont certains étaient venus d'Allemagne), de skinheads et autres anarchistes, plusieurs centaines de manifestants portant des étoiles jaunes ou des drapeaux rouges se sont rassemblés dans le quartier juif de Prague. La journée s'est soldée par plusieurs dizaines de blessés et de nombreuses interpellations.

L'action de la police, qui avait pris des mesures en amont, a été saluée par l'éditorialiste du quotidien Pravo, qui ne peut cacher son soulagement : "Finalement, tout s'est bien terminé. Le ministre de l'Intérieur Ivan Langer avait, à juste titre, de quoi être fier de sa police. Elle a agi par prévention mais aussi avec fermeté, en étant présente dans les gares et le métro."
Une satisfaction qu'il modère néanmoins d'un bémol : "Il me semble, hélas, que les néonazis ont également beaucoup gagné : ils se sont rendus visibles et leur marche 'héroïque' attirera dans leurs rangs toujours plus de jeunes frustrés, incultes et partageant l'idée d'une Tchéquie pour les Tchèques. Les rangs des néonazis tchèques gonflent en effet constamment. De ce point de vue, ce samedi n'offre donc pas de motif de satisfaction, et devrait, a contrario, susciter des craintes".

Petr Honzejk, de Hospodarske Noviny, voit des raisons de se réjouir dans la mobilisation dont a fait preuve la société civile tchèque, jusqu'à présent plutôt indifférente aux manifestations des extrémistes. "Samedi dernier, les gens rassemblés pour protester contre le défilé des néonazis étaient bien plus nombreux que ces teenagers extrémistes. La société civile a clairement exprimé que certaines idées, depuis Auschwitz, sont dans notre pays tout simplement inacceptables." Toutefois, ce sont les politiciens tels que Jiri Cunek, qui donnent aux néonazis le sentiment qu'ils défendent une "cause juste", qui posent véritablement problème, estime l'éditorialiste. "Le président Vaclav Klaus devrait s'excuser d'avoir assimilé [en 2005] un camp de concentration où ont été exterminés des Roms à un 'camp de travailleurs'. Les autorités locales doivent agir contre les manifestations anti-Roms de la même façon qu'ils agissent contre les néonazis".

"Comment est-ce possible ?", s'interroge de son côté l'éditorialiste de Mlada Fronta Dnes, Karel Steigerwald, qui note que du côté des contre-manifestants, de nombreux anarchistes de gauche ont également montré un visage peu reluisant, mettant les uns et les autres dans le même panier. "Il n'y a pas de spectacle plus effrayant que celui d'une jeunesse fanatique qui défile en proclamant la mort du capitalisme, du mondialisme ou du peuple juif." "Celui qui en a parlé le mieux, samedi dernier, Arnost Lustig [écrivain tchèque de renom d'origine juive, rescapé de Buchenwald et Auschwitz] a souhaité à tous ces cons qui manifestaient de passer ne serait-ce qu'un quart d'heure à Auschwitz. Une telle expérience éclairerait sans doute un peu leurs cerveaux simplistes. Il a bien raison. Ces cons ne savent pas de quoi ils parlent, ne savent pas ce qu'ils veulent. Ils restent dans leur ignorance crasse, ignorant tout des camps d'extermination, des millions de cadavres qui jonchent les champs du communisme et du nazisme."

A.L. (Avec Gabriela Kukurugyova)

Source : courrierinternational.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com - Glass Template Created by DoubleJ(Jan Jaap)