TANTRIK BANGKOK - Forum du collectif Tantrik Bangkok

TANTRIK BANGKOK Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

[EUROPE] Le oui difficile du PS sur l’Europe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Nov 2007 - 09:30    Sujet du message: [EUROPE] Le oui difficile du PS sur l’Europe Répondre en citant

Le oui difficile du PS sur l’Europe
-7 novembre 2007-

Europe. Le bureau national a approuvé hier le traité simplifié par 36 voix contre 20.

L’astuce devait permettre d’obtenir une «position claire» du PS sur le traité européen simplifié. En demandant aux dirigeants socialistes de se prononcer, hier au bureau national, «sur le fond» et en refusant de les faire voter «sur la forme» (exiger un référendum ou non), François Hollande a obtenu une clarification, mais aussi affiché une vraie division. Avec 36 oui, 20 non, 2 abstentions et un refus de vote, le PS a approuvé le traité mais pas à une majorité éclatante. «Un avis partagé que d’aucuns pourraient interpréter comme une crise», jugeait hier soir Pierre Moscovici, qui a défendu un «oui critique». Après un débat «serein et solennel, toute le monde étant conscient du risque de fracasser le parti sur cette question», selon un participant, beaucoup d’ex-nonistes jugeaient pourtant le résultat «monstrueux». «C’est dingue, Hollande a ressoudé le clan du non !» s’amusait l’un d’eux.

«Maldonne».
En posant la question : Etes vous pour ou contre le traité, le premier secrétaire savait qu’il allait voir ressurgir les divisions apparues entre nonistes et ouistes, lors du référendum sur la Constitution européenne en 2005. Le premier secrétaire du PS – mis sous pression ces dernières semaines par les partisans du oui, Ségolène Royal, Bertrand Delanoë et les fidèles de Dominique Strauss-Kahn en tête – a donc lâché Benoît Hamon et sa solution de «conciliation et de modération»: exiger un référendum en menaçant de s’abstenir ou de ne pas participer au vote du Congrès (lire encadré) nécessaire à la ratification du traité.

Tour à tour, les ex-nonistes de la gauche du PS, Henri Emmanuelli, Jean-Luc Mélenchon, Claude Bartolone, ont plaidé pour cette «position de sagesse». «Les Français vont estimer qu’il y maldonne et qu’on fait revenir par la fenêtre ce qu’ils ont fait sortir par la porte», a alerté Le fabiusien Henri Weber. Des proches de Royal ont aussi plaidé pour «ne pas dissocier le fond de la forme», comme Arnaud Montebourg, qui a fini par s’abstenir. Julien Dray, ex-porte-parole de la candidate, qui a rappelé que la consultation populaire était «la proposition numéro 98 de Ségolène», a refusé de participer au vote. Aucun noniste n’a convaincu les partisans du oui du PS : «La clarté, c’est de prendre position. Demander un référendum en sachant que Sarkozy ne le fera pas, c’est préparer le terrain pour dire qu’on s’abstient. Ce serait dilatoire», a argué François Hollande. «Il faut sortir de l’ambiguïté et dire oui, trois fois oui», a martelé Jean-Marc Ayrault le patron des députés socialistes.

Triomphe.
Un proche de Mélenchon, lui, a pointé les contradictions des partisans du traité : «Ils sont aussi divisés sur la procédure : les amis de Jospin et de DSK sont contre le référendum, ceux de Peillon [ex-noniste, ndlr] sont pour.» Le sénateur de l’Essonne triomphait : «Je croyais que j’étais seul, je pavoise.»

Après le vote, les nonistes ont pris acte de la position prise par la direction. Une large majorité de socialistes s’est mise d’accord pour, qu’après l’adoption du traité, «le PS propose des contenus à la politique européenne». Maintenant, selon Pierre Moscovici, «il faut tourner la page institutionnelle. Et tourner la page entre nous». Le plus dur reste à faire…

Source : liberation.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com - Glass Template Created by DoubleJ(Jan Jaap)