TANTRIK BANGKOK - Forum du collectif Tantrik Bangkok

TANTRIK BANGKOK Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

[AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Nov 2007 - 18:11    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: le pilote belge libéré sera rapatrié samedi en Belgique
-9 novembre 2007-

La Belgique s'est félicitée vendredi de la libération par la justice tchadienne du pilote belge inculpé de complicité dans l'affaire de l'Arche de Zoé et a indiqué qu'il serait rapatrié samedi.

"Jacques Wilmart, à la demande de son épouse et après accord du gouvernement, sera rapatrié samedi en Belgique à bord d'un appareil médicalisé" des forces armées, a-t-on appris auprès du cabinet du ministre de la Défense, André Flahaut.

L'avion, a ajouté un membre de son service de presse, devait quitter la Belgique vendredi soir, après modification adéquate de sa configuration, et être de retour à Bruxelles samedi soir.

Dans un communiqué, le chef de la diplomatie belge Karel De Gucht "se réjouit de cet heureux dénouement" et "remercie les autorités du Tchad pour leur compréhension dans cette affaire".

Tout en expliquant que "les Affaires étrangères ont poursuivi depuis le début de la semaine leurs efforts visant à obtenir la remise en liberté de M. Wilmart", efforts qui ont duré "jusqu'à vendredi matin", le ministère belge assure que "tout ceci s'est passé dans le respect de l'indépendance du pouvoir judiciaire tchadien".

Le juge d'instruction tchadien chargé du dossier de l'Arche de Zoé a ordonné vendredi la mise en liberté du pilote belge et des trois Espagnols inculpés de "complicité" avec l'association française qui a tenté de transporter 103 enfants du Tchad en France.

Jacques Wilmart, âgé de 75 ans, demeurait à l'hôpital de la base militaire française où il avait été transféré jeudi soir à la suite d'un léger malaise.

Il avait été arrêté le 28 octobre à N'Djamena pour avoir acheminé à Abéché, près de la frontière tchado-soudanaise, une partie des enfants que l'Arche de Zoé entendait emmener en France.

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2007 - 14:19    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

ARCHE DE ZOÉ • "Ces voyous à qui Dieu a donné la peau blanche"
-9 novembre 2007-

Quand des "aventuriers", sous prétexte de charité, viennent "s’emparer" d’enfants, les fantasmes sont prompts à se réveiller. Témoin ce texte du principal éditorialiste du quotidien camerounais d’opposition.


Devant l'ambassade de France à N'Djamena, le 8 octobre - AFP

Le scandale provoqué par une poignée d’aventuriers européens qui ont affrété un avion pour aller s’emparer d’une centaine d’enfants, sous prétexte d’action humanitaire, sans droit ni titre, sans morale ni raison, est à lui seul tout un symbole de la contradiction dans laquelle baigne l’Occident. Comment comprendre qu’au moment où les portes de tous les pays européens semblent se fermer à l’Afrique par le biais de législations infernales contre l’immigration, on nous annonce que, par charité, une centaine de gamins ­nègres devaient être accueillis par des familles blanches ? S’agit-il d’en faire des esclaves dans des maisons closes, des jouets pour petits Blancs, ­de la bonne chair pour des fauves de cirque ? Combien d’enfants ont-ils déjà été victimes de ces rapines, comdes victimes africaines innocentes dont le seul tort est d’avoir été condamnées à la misère ?

Le gouvernement tchadien a pu stopper l’opération, en arrêtant ces aventuriers et en confiant les enfants à la garde de l’UNICEF. Mais de quel gouvernement tchadien s’agit-il ? Celui qui est protégé, supervisé et tenu à bout de bras par la France ? Bien évidemment, il ne faut avoir aucune illusion : la libération de ces voyous à qui Dieu a donné la peau blanche sera finalement arrangée. Ils sont citoyens des pays maîtres qui écument le continent, et le bon petit soldat tchadien n’échappera pas à la règle.

Sans doute inspiré par les histoires et les images qui emplissent les ­bulletins d’informations à travers le monde sur la misère totale du continent africain, un véritable commerce de la pitié s’est mis en place dans les pays riches. L’excitation a dorénavant gagné toutes les couches sociales. Il y a ceux qui se sont assignés pour mission, sans que mandat leur soit donné pour quoi que ce soit, de sauver des enfants africains traités à tort ou à raison d’orphelins. Il y a ceux qui se battent pour inventer des pro­grammes de sauvetage, tantôt pour la Somalie, tantôt pour l’est du Congo démocratique en proie à une rébellion sans fin, tantôt pour le Tchad et la Centrafrique, où des accords de paix succèdent aux accords de paix sans jamais faire taire les armes. On se bat donc partout au nom de l’Afrique.

Mais, et c’est édifiant, on cherche aussi, pour comprendre, pour cadrer, pour dompter la misère, à donner une couleur aux souffrances, à affecter une religion à la pauvreté et même à inventer une génétique de la violence. Où faudrait-il dorénavant orienter les recherches sur les causes de la misère de l’Afrique ? Faudrait-il continuer dans une critique intellectuelle des systèmes de gouvernance ou recourir à une étude approfondie des traits génétiques des peuples africains ?

Le monde ne parle plus que de nous, de l’Afrique. Le monde ne voit plus que nous comme le problème, la honte éternelle de l’espèce humaine, l’humiliation des continents, la source de toutes les maladies. Il y a une trentaine d’années, alors que je résidais à Washington, je découvris un article fort significatif dans le très sérieux Washington Post, sans doute un des plus prestigieux et des plus importants quotidiens des Etats-Unis. L’auteur de l’article, que l’on présentait comme un scientifique éminent, décrivait les différentes espèces de cafards en prenant soin de mentionner leurs capacités de nuisance, leur dangerosité et leur origine. Une bonne dizaine de ces bêtes étaient ainsi répertoriées, provenant de tous les continents. La plus douce, la plus fine et en même temps la moins nuisible était arrivée aux Etats-Unis dans les bagages des immigrants européens. La plus nuisible, la plus grossière, la plus méchante et plus envahissante provenait d’Afrique, importée dans les baluchons des esclaves.

Avant cela, mon séjour d’étudiant en Occident fut très souvent troublé par les injures des marchands de sommeil, qui, pour nous refuser la location de leurs minuscules chambres insalubres, expliquaient que les mets africains étaient trop épicés et dégageaient une forte odeur, gênante pour les voisins.

Aujourd’hui, en 2007, nouveau siècle, nouveau millénaire, et alors ­que le monde a évolué dans toutes les branches de la recherche scientifique, de la technologie et de l’information, alors que les peuples s’inquiètent de leur place dans la mondialisation, l’Afrique se voit rappeler brutalement ses insuffisances. Nous entrons dans la phase finale du procès cruel fait aux peuples, lequel mettra à mort les continents misérables et les races maudites.

Shanda Tomne
Le Messager

Source : courrierintrnational.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2007 - 14:22    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

MOHAMED AL-HADDAD • L’adoption n’est pas une action humanitaire
-9 novembre 2007-

Titulaire d’un doctorat d’études arabes et islamiques de l’université de la Sorbonne, Mohamed Al-Haddad est maître de conférences à la faculté des lettres et sciences humaines de Tunis. Il est aussi chroniqueur à Tayyarat, le supplément politique du quotidien panarabe ­Al-Hayat, et est considéré comme l’un des meilleurs connaisseurs arabes de la vie politique française.

L’affaire de L’Arche de Zoé comporte bien des dimensions politiques. Le Tchad accuse cette association française d’avoir enlevé une centaine d’enfants dans le but de les transférer vers l’Europe. On dit qu’ils devaient être donnés à des familles européennes en quête d’adoption. Par cette affaire, le président du Tchad, Idriss Déby, prend en quelque sorte sa revanche sur la France, qui l’a contraint à accepter la présence de 4 000 soldats étrangers sur son territoire, dans le cadre d’une force internationale qui sera déployée prochainement à la frontière avec le Darfour.

Aujourd’hui, certains indices montrent qu’un commerce est en train de se développer autour des enfants pauvres d’Afrique et d’Asie. Parallèlement, dans les pays riches s’expriment des désirs de paternité et de maternité que chiens et chats ne suffisent plus à combler. Cela concerne des milliers de gens qui avaient voué aux gémonies les valeurs familiales et le mariage dans leur jeunesse, mais qui ont vieilli et commencent à se sentir seuls. Il y a aussi les couples qui n’arrivent pas à procréer pour des raisons médicales. Et puis les couples homosexuels. Pour tous ceux-là, l’adoption est le seul moyen d’avoir un enfant. Quand un produit est très demandé, l’offre suit toujours. Et ce produit, ce sont les enfants du tiers-monde. Les motivations ne sont pas toujours infâmes ; elles sont le plus souvent innocentes, voire philanthropiques. Pourquoi les riches ne s’occuperaient-ils pas des pauvres ? Alors, on interdit l’immigration aux pauvres, mais on l‘autorise à leurs enfants ?

Mais, pour décider si un enfant peut être adopté, on ne peut pas appliquer les mêmes critères en Occident et dans le tiers-monde. En Occident, la famille est “nucléaire” ; la condition pour qu’un enfant devienne “adoptable” est donc l’absence de son père et de sa mère. Dans de nombreux pays africains, en revanche, la famille est “élargie”, c’est-à-dire qu’elle englobe également les grands-parents et les oncles maternels et paternels : tous sont solidaires pour s’occuper de l’enfant.
Les registres d’état civil, dans de nombreux pays du tiers-monde, souffrent des guerres, de la corruption ou de lacunes administratives. C’est pour cela que la France va imposer le test ADN comme moyen pour contrôler la véracité des actes d’état civil. Si l’on accorde si peu de crédit aux documents officiels de ces pays, pourquoi alors accorder foi à des attestations d’orphelinat ? Et puis, pourquoi le marché mondial de l’adoption ne fonctionne-t-il que dans un sens ? Un Africain ou un Asiatique, fût-il riche, ne pourra jamais adopter un enfant européen ou américain, fût-il orphelin. Quelle peut être la crédibilité des organismes d’adoption après le scandale de L’Arche de Zoé, sachant que ces organismes se font payer par les demandeurs d’adoption au titre de dédommagements et de défraiements ?

Le mélange entre adoption et action humanitaire pose en effet problème. L’adoption ne relève pas forcément de l’humanitaire. Il existe souvent d’autres solutions pour aider les enfants sur place. Le travail humanitaire doit être un sacrifice, l’adoption n’en est pas un : elle correspond à la volonté de satisfaire un besoin. Autrefois, les pauvres vendaient leurs enfants pour payer leurs dettes. En Europe et dans l’Empire ottoman, on enlevait les enfants des populations soumises. Il n’est pas acceptable que la piraterie d’enfants redevienne d’actualité et il faut espérer que ce scandale déclenchera une réflexion sérieuse. Que les instances internationales et organisations des droits de l’homme prennent leurs responsabilités et endiguent le retour de toutes sortes de traites humaines que l’on croyait appartenir au passé. (Voir également p. 11 et p. 42)


Al Hayat

Source : courrierinternational.com



Dessin de Cécile Bertrand
paru dans Le Vif-L'Express(Bruxelles)
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2007 - 12:12    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: arrivée à N'Djamena de la mission d'enquête française
-12 novembre 2007-


La mission d'enquête du gouvernement français sur les circonstances qui ont permis à l'association Arche de Zoé de dissimuler "son identité et ses agissements" est arrivée dimanche soir à N'Djamena.

N'DJAMENA (AFP) - La mission d'enquête du gouvernement français sur les circonstances qui ont permis à l'association Arche de Zoé de dissimuler "son identité et ses agissements" est arrivée dimanche soir à N'Djamena.

Ses membres n'ont pas fait de déclaration en arrivant au Tchad.

Cette mission, constituée par le Premier ministre français François Fillon, est menée conjointement par l'Inspection générale des Affaires étrangères et le commandement de l'inspection des forces en opérations, avait annoncé jeudi le ministère français de la Défense.

"Il s'agit d'une volonté de transparence de la part des pouvoirs publics et non d'une demande qui entérinerait la reconnaissance d'un dysfonctionnement de l'appareil d'Etat", avait affirmé un porte-parole du ministère.

Des magistrats français sont par ailleurs sur le point de se rendre au Tchad dans le cadre de la coopération judiciaire entre les deux pays sur ce dossier, a annoncé dimanche la secrétaire d'Etat française aux Affaires étrangères Rama Yade.

Six membres français de l'Arche de Zoé et quatre Tchadiens sont toujours incarcérés à N'Djamena pour la tentative de transport en France, depuis l'est du Tchad, de 103 enfants que l'association française présentait comme des orphelins du Darfour, région soudanaise en proie à une guerre civile.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2007 - 14:36    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: des magistrats tchadiens manifestent contre les "pressions" exercées par Nicolas Sarkozy
-13 novembre 2007-


L'avocat de l'Etat tchadien, Me Philippe Housseini, avait considéré que l'extradition des Français éde l'Arche de Zoé tait "impossible" au vu d'un accord de coopération judiciaire de 1976, alors que le président Sarkozy avait estimé dimanche que ce texte ouvrait la voie à un éventuel procès en France.

N'DJAMENA - Après avoir dénoncé vendredi des "pressions" politiques dans le traitement de l'affaire Arche de Zoé, une centaine de magistrats tchadiens ont manifesté lundi matin au palais de justice de N'Djamena pour exprimer leur mécontentement.

Vêtus de leurs toges, ils ont marché dans la cour du palais de justice pour, disent-ils, "protester contre la pression qu'ils ont subie dans le traitement du dossier de l'affaire Arche de Zoé lors de l'arrivée du président français Nicolas Sarkozy, et qui a abouti à la libération des journalistes français et des hôtesses de l'air espagnoles". Ils voulaient dénoncer également "les récentes déclarations du président français à vouloir juger les membres de l'association Children Rescue (nom de l'Arche de Zoé au Tchad, NDLR) en France".

"Il faut que la justice tchadienne soit respectée par les nationaux tout comme les étrangers parce qu'elle a été bafouée", expliquait le président du syndicat des magistrats tchadiens, Abdoulaye Cheikh. "Il ne faut pas que les chefs d'Etats, même s'il est de la France, viennent bafouer notre honneur, la justice tchadienne et le peuple tchadien dans une affaire aussi scandaleuse que celle de l'enlèvement de 103 enfants par l'association française Children Rescue".

Six Français membres de l'association sont toujours détenus au Tchad pour une tentative présumée pour évacuer vers la France une centaine d'enfants présentés comme des orphelins du Darfour.

Source : AP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2007 - 11:26    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: aucune décision sur la demande de mises en liberté
-14 novembre 2007-

N'DJAMENA (AFP) - Les avocats des six Français et de trois Tchadiens incarcérés à N'Djamena dans le cadre de l'affaire de l'Arche de Zoé n'avaient pas reçu mardi soir de réponse du juge d'instruction à leur requête de remise en liberté de leurs clients, ont-ils indiqué à l'AFP.

"Je n'ai pas reçu de réponse du juge d'instruction à ma requête", a déclaré à l'AFP Me Abdou Lamian, avocat des six membres français de l'association L'Arche de Zoé, inculpés d'enlèvements de mineurs au Tchad pour avoir tenté d'emmener en France 103 enfants de la zone frontalière tchado-soudanaise.

Me Jean-Bernard Padaré, avocat de trois des quatre responsables locaux tchadiens également inculpés et incarcérés dans cette affaire, n'avait pas non plus reçu notification d'une éventuelle décision du juge, initialement attendue mardi.

Onze autres personnes - trois journalistes français, sept membres espagnols de l'équipage d'un avion affrété par l'association pour transporter les enfants d'Abéché (est du Tchad) en France et un pilote belge ayant convoyé les enfants de la frontière à Abéché - ont été libérés et ont regagné leurs pays respectifs mais restent inculpés au Tchad.

L'Arche de Zoé a tenté d'emmener en France 103 enfants originaires de la zone frontalière avec le Soudan en les présentant comme des orphelins du Darfour - région de l'ouest du Soudan ravagée par la guerre civile- nécessitant une évacuation sanitaire.

Selon des sources proches du dossier, un cinquième Tchadien est incarcéré à Adré, localité de la frontière tchado-soudanaise, mais aucune précision n'a pu être obtenue sur une éventuelle inculpation.

Ce Tchadien, nommé, selon des témoignages de familles présumées d'enfants, Souleimane Ibrahim Adam, serait un notable de la région d'Adré qui aurait servi d'intermédiaire entre L'Arche de Zoé et les villageois des environs.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2007 - 11:29    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: violente manifestation antifrançaise à N'Djamena
-14 novembre 2007-


Plusieurs centaines de personnes, jeunes pour la plupart, manifestaient mercredi dans le centre de N'Djamena, conspuant la France, notamment le président Nicolas Sarkozy, et jetant des pierres sur des voitures occupées par des Occidentaux.

N'DJAMENA (AFP) - Plusieurs centaines de personnes, jeunes pour la plupart, manifestaient mercredi dans le centre de N'Djamena, conspuant la France, notamment le président Nicolas Sarkozy, et jetant des pierres sur des voitures occupées par des Occidentaux, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les manifestants, dont certains, très mobiles, se déplaçaient en motocyclette, sont passés devant l'ambassade de France ainsi que devant le palais de justice et l'école française. Ils ont lancé des pierres sur des véhicules dans lesquels se trouvaient des Occidentaux.

"A bas Sarkozy", "la traite négrière c'est fini", "le Tchad est indépendant depuis 1960", ont-ils scandé en lançant d'autres slogans antifrançais. Six membres français de l'association L'Arche de Zoé sont incarcérés et poursuivis à N'Djamena pour avoir tenté d'emmener en France 103 enfants à partir du Tchad. Le président Sarkozy a promis d'aller les "chercher" au Tchad "quoi qu'ils aient fait", avant que la présidence française ne nuance ces propos.

La police tchadienne tentait mercredi matin de disperser les manifestants.

Un bon millier de manifestants étaient rassemblés place de l'Indépendance au coeur de la capitale tchadienne non loin du palais de Justice et de l'ambassade de France dont la rue était barrée par des policiers antiémeute. Des appels à une "manifestation pacifique" contre les "agissements de l'Arche de Zoé" avaient été lancés mardi par des associations de femmes commerçantes ainsi que par le réseau des Association de droits de l'Homme du Tchad.

Des manifestations antifrançaises avaient déjà eu lieu la semaine dernière devant l'ambassade de France et aux abords du palais de justice lors des auditions des inculpés dans l'affaire controversée de L'Arche de Zoé. Celles-ci, rassemblant quelques dizaines de personnes, n'avaient pas toutefois atteint l'ampleur et la violence de celle de ce mercredi.

Dans le dossier de l'Arche de Zoé, quatre responsables tchadiens sont également incarcérés à N'Djamena. Onze des 21 inculpés arrêtés dans cette affaire ont déjà été libérés et ont regagné leurs pays respectifs, sans que les charges soient levées: trois journalistes français, les sept membres de l'équipage espagnol et un pilote belge qui avait transporté une partie des enfants de la région frontalière à Abéché.

L'Arche de Zoé a tenté d'emmener en France des enfants originaires de la zone frontalière du Soudan, les présentant comme des orphelins du Darfour (ouest du Soudan) nécessitant une évacuation sanitaire.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2007 - 11:52    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: Kouchner savait, affirme Le Canard Enchaîné
-14 novembre 2007-

L'hebdomadaire publie le fac-similé d'une lettre adressée par le président de l'ONG au conseiller Afrique du ministre.

Selon Le Canard Enchainé qui paraît aujourd'hui, «Kouchner savait ce que mijotait l'Arche de Zoé». L'hebdomadaire satyrique s'appuie sur une lettre adressée par le président de l'association, Eric Breteau, le 13 juillet dernier, au conseiller pour l'Afrique du ministre des Affaires étrangères.

Une lettre embarrassante selon le Canard dans laquelle Eric Breteau remercie Laurent Contini («Cher Laurent», écrit-il), le conseiller de Kouchner, de «l'excellent accueil» qu'il a reçu au Quai d'Orsay, le 4 juillet.

Il y évoque précisément une «opération d'évacuation des orphelins du Darfour». Plus loin, il ajoute: «Faire du Darfour une priorité reste l'objectif partagé par le ministère que vous représentez et notre organisation humanitaire».

Contacté par le Canard, le cabinet de Kouchner se défend en expliquant que Laurent Contini a clairement exposé à Eric Breteau, le 4 juillet, le désaccord et les mises en garde du ministère. Le cabinet dit ignorer pourquoi Eric Breteau écrit en ces termes enthousiates et chaleureux. Pourtant Laurent Contini n'a jamais répondu au courrier de Breteau.

Source : liberation.fr[/i]
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2007 - 11:55    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Eric Breteau de l'Arche de Zoé nie tout enlèvement d'enfants
-15 novembre 2007-


Eric Breteau, président de l'Arche de Zoé, détenu pour enlèvement d'enfants au Tchad, samedi 3 novembre, à N'Djamena.

Pour le dirigeant de l'ONG, "transporter des enfants vers l'aéroport ne veut pas dire enlever des enfants".

L'affaire de l'Arche de Zoé est toujours compliquée sur la question du statut des 103 enfants récupérés par les autorités tchadiennes juste avant le décollage de l'avion en direction de la France.

Pas de rapt
Le dirigeant de l'ONG, qui a organisé l'opération de sauvetage pour lui, d'enlèvements pour les autorités tchadiennes, conteste la notion de rapt de ces enfants selon Le Monde qui a obtenu les procèes-verbaux d'audition.

Pour lui, "transporter des enfants vers l'aéroport ne veut pas dire enlever des enfants, a-t-il dit au magistrat. Cette opération humanitaire est légale au regard du droit international (…). Mon intention n'est pas de partir clandestinement, parce qu'on ne peut pas faire décoller un avion de manière clandestine."

Eric Breteau a expliqué son point de vue au magistrat : "Je suis honnête avec moi-même car ce sont bien des enfants soudanais orphelins qui nous sont amenés par des chefs de village. Nous sommes convaincus que ces enfants étaient orphelins de père et de mère. S'ils ne sont pas soudanais, il y a peut-être de mauvaises informations qui nous parvenaient ou des malentendus."

Pas des orphelins !
Ca se complique pour Eric Breteau depuis que les enfants sont interrogés et que l'on retrouve leurs parents.
Pour l'instant, d'après Le Figaro, 83 enfants sur 103 ont été identifiés comme Tchadiens et certains ont retrouvé leurs parents.
Ils n'ont pas pu retourner dans leurs famille, car la justice veut les garder encore à Abéché.
Des Soudanais sont venus ces derniers jours pour rencontrer aussi les enfants. Parmi les 103 enfants "enlevés" certains seraient peut-être Soudanais.

Partis pour aller à l'école
Les proches des enfants racontent la même histoire : celle d'un couple venu chercher leurs enfants en disant qu'ils les emmenaient dans une école à Adré (à l'est du pays) pour étudier.
Le Post avait publié plusieurs témoignages en ce sens de père d'enfants "enlevés" : Tchad: "On ne savait pas qu'ils emmèneraient nos enfants"
et Arche de Zoé: il avait confié son enfant "pour qu'il aille à l'école".

Source : lepost.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Nov 2007 - 12:20    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: la justice tchadienne refuse la remise en liberté des 6 Français
-15 novembre 2007-


L'espoir d'une libération prochaine s'est envolé mercredi pour les six Français de L'Arche de Zoé incarcérés à N'Djamena, avec le rejet du juge de leur accorder une mise en liberté provisoire, alors qu'une violente manifestation anti-française a secoué la capitale tchadienne.

N'DJAMENA (AFP) - L'espoir d'une libération prochaine s'est envolé mercredi pour les six Français de L'Arche de Zoé incarcérés à N'Djamena, avec le rejet du juge de leur accorder une mise en liberté provisoire, alors qu'une violente manifestation anti-française a secoué la capitale tchadienne.

Eu égard à la gravité des faits, la mise en liberté provisoire des inculpés risque de nuire à la manifestation de la vérité et à l'ordre public", a estimé le juge d'instruction chargé de ce dossier controversé, cité par une source judiciaire.

Le juge souligne que "les dépositions des parties civiles ne sont pas encore reçues" pour asseoir sa décision, selon cette source. Les avocats des six Français vont faire appel de ce rejet, a annoncé un de leurs défenseurs, Me Gilbert Collard, qui a souligné qu'à cette occasion "la décision souveraine d'un juge a pu s'exprimer".

Une polémique avait surgi au Tchad sur l'indépendance de la justice à l'égard du pouvoir lors des libérations de onze des 21 inculpés dans cette affaire.

Les onze libérés sont trois journalistes français, sept membres espagnols de l'équipage d'un avion affrété par l'association pour transporter 103 enfants d'Abéché (est du Tchad) en France et un pilote belge ayant convoyé les enfants de la frontière tchado-soudanaise à Abéché. Ils ont regagné leurs pays mais restent inculpés au Tchad.

Les six membres de l'organisation Arche de Zoé sont inculpés d'enlèvement de mineurs et escroquerie. Trois responsables tchadiens, inculpés de complicité, ont vu également leur requête rejetée. Un quatrième n'avait pas déposé de demande de mise en liberté. Tous restent incarcérés à N'Djamena.

Cette décision du juge, initialement attendue mardi, a été rendue alors que la capitale tchadienne a été secouée par une manifestation anti-française d'une ampleur et d'une violence inégalées jusqu'à présent. Plus d'un millier de manifestants se sont rassemblés sur la place de l'Indépendance au coeur de la ville. Jusqu'à présent les manifestations contre "les agissements de L'Arche de Zoé" ne rassemblaient que quelques dizaines de personnes devant le palais de justice, lors des auditions des 21 inculpés.

Pendant plus de deux heures, certains manifestants, des jeunes très mobiles sur des motos, ont parcouru le centre-ville en lançant notamment des pierres sur des véhicules dans lesquels se trouvaient des Occidentaux. Lors du rassemblement, les manifestants ont brandi des pancartes souvent hostiles au président Français Nicolas Sarkozy, sur lesquelles étaient inscrits: "Sarko voleur, hors du Tchad", "Sarkozy, un célibataire ne peut diriger un pays", en allusion à son récent divorce, ou encore "non à l'esclavagisme, police et justice complices".

Ils ont également scandé des slogans comme: "A bas Sarkozy", "la traite négrière c'est fini", "le Tchad est indépendant depuis 1960".

Le gouvernement tchadien, qui avait déployé des forces anti-émeutes intervenues avec des gaz lacrymogènes pour disperser le rassemblement, a condamné "fermement" "l'attitude irresponsable" des manifestants qui se sont attaqués à des Occidentaux.

Dans une déclaration, il a demandé "à ces agitateurs d'y mettre fin immédiatement".

Il a rappelé qu'il avait aussi réclamé "aux forces de sécurité (...) de veiller à la protection et à la sécurité de tous les expatriés qui vivent et circulent légalement dans le pays".

Paris, qui dispose d'un dispositif militaire au Tchad et notamment à N'Djamena, s'était inquiété de la violence de la manifestation recommandant à ses ressortissants d'observer une "prudence renouvelée" dans la capitale tchadienne.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Sam 17 Nov 2007 - 17:27    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Fin de l'enquête française au Tchad
-16 novembre 2007-



La mission d'enquête de la France au Tchad est de retour en France. Ses investigations sur les circonstances ayant permis à l'association L'Arche de Zoé de dissimuler "son identité et ses agissements" sont terminées. Elle doit rendre son rapport sur le sujet dans un mois.

ans quelles circonstances l'association L'Arche de Zoé a pu dissimuler "son identité et ses agissements" au Tchad ? C'est la question à laquelle doit tenter de répondre la mission d'enquête du gouvernement français qui a été envoyée. Ce jeudi, elle a fini son travail et quitte N'Djamena dans la soirée. Cette mission était arrivée le 11 novembre à N'Djamena.

La mission a mené une série d'audition de diplomates et de responsables militaires français dans la capitale tchadienne et a interrogé les responsables du détachement Epervier à Abéché, principale ville de l'est du Tchad. Un rapport sur le sujet devrait être à la disposition du gouvernement d'ici un mois.

Six membres français de L'Arche de Zoé sont toujours emprisonnés au Tchad. Ils ont été arrêtés le 25 octobre dans le pays, où ils sont inculpés d'enlèvement de mineurs pour avoir tenté d'emmener du Tchad en France 103 enfants présentés comme des orphelins du Darfour. Le juge d'instruction tchadien a refusé mercredi leur remise en liberté.

Source : europe1.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Sam 17 Nov 2007 - 17:59    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Enfants du Tchad: un collectif dénonce "l'ingérence" de la France
-17 novembre 2007-


Une manifestation d'un collectif de soutien aux 103 enfants du Tchad que l'association l'Arche de Zoé voulait amener en France, a rassemblé samedi à Paris une trentaine de personnes qui ont dénoncé "l'ingérence" de la France.

PARIS (AFP) - Une manifestation d'un collectif de soutien aux 103 enfants du Tchad que l'association l'Arche de Zoé voulait amener en France, a rassemblé samedi à Paris une trentaine de personnes qui ont dénoncé "l'ingérence" de la France.

Le collectif, qui a appelé à ce rassemblement place du Trocadéro, compte dans ses rangs des associations tchadiennes comme Agir Là-bas ou Soa Culture, mais aussi le Mouvement des Indigènes de la République ou les Verts.

"Beaucoup d'aspects doivent être clarifiés, c'est pourquoi nous demandons la mise en place d'une commission parlementaire franco-tchadienne", a déclaré à l'AFP Allasra Naorgué, porte-parole du collectif.

"Nous voulons dénoncer l'ingérence de la France. Les membres de l'association l'Arche de Zoé doivent être jugés au Tchad", a-t-il ajouté.

"Je pense aux droits des enfants et au traumatisme subi. Même s'ils retournent dans leur familles, ils ne seront pas guéris", a affirmé Nocki Djedanoum, membre de l'association Arts et médias d'Afrique.

Sous une banderole où l'on pouvait lire: "Collectif autour des 103 du Tchad, nos enfants ne sont pas des cobayes", les manifestants tenaient des pancartes "Non à la Françafrique", "Après l'exploitation coloniale, la déportation humanitaire" ou encore "Humanitaires ou kidnappeurs?". Un homme criait dans un mégaphone: "Non à la complicité Sarko-Déby".

Patrick Farbiaz, membre du Collège exécutif des Verts, a dénoncé le "colonialisme compassionnel" que l'affaire de l'Arche de Zoé a révélé selon lui. Il a réclamé la "vérité complète" sur ce dossier et l'indemnisation des familles de ces enfants.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Nov 2007 - 14:40    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: entretien téléphonique entre Sarkozy et Déby
-18 novembre 2007-

Le président français Nicolas Sarkozy et son homologue tchadien Idriss Déby ont eu un entretien téléphonique dimanche qui a notamment porté sur la situation des six Français membres de l'ONG française L'Arche de Zoé arrêtés au Tchad alors qu'ils s'apprêtaient à emmener vers la France 103 enfants âgés d'un à dix ans, en les présentant comme des "orphelins du Darfour".

Dans un communiqué, le porte-parole de l'Elysée, David Martinon, précise que "la discussion a porté sur le déploiement à venir de la force de l'Union européenne au Tchad et en République centrafricaine, ainsi que sur la situation de nos ressortissants détenus à N'Djamena dans l'affaire dite de l'Arche de Zoé".

"Les deux présidents ont évoqué la coopération judiciaire qui s'est établie à cette occasion entre nos deux pays et la perspective de la prochaine venue au Tchad des magistrats français dans ce contexte", a-t-il ajouté.

Source : nouvelobs.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 22 Nov 2007 - 10:49    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

La lettre d'Eric Breteau à Rachida Dati
-21 novembre 2007-

Nouvelobs.com publie le texte de la lettre envoyée le 8 août par Eric Breteau, président de l'Arche de Zoé, à Rachida Dati.

Ministère de la Justice Madame Rachida DATI Garde des Sceaux 13 place Vendôme 75042PARIScedex01
Paris, le 08 août 2007.

Objet : Demande de soutien

Chère Madame,
Nous avons l'honneur de vous solliciter dans le cadre de notre opération d'assistance aux enfants orphelins du Darfour.


L'Arche de Zoé est une organisation humanitaire, créée en 2005 juste après le Tsunami qui a dévasté l'Asie du Sud-Est. En deux années sur le terrain, notre organisation a su démontrer sa capacité d'action, son sens du devoir et de l'efficacité au service des enfants en détresse, et a aussi apporté une aide concrète et efficace à plusieurs institutions humanitaires comme 1"UNICEF. Action Contre la Faim, Pompiers Sans Frontières ou encore Enfants Réfugiés du Monde.

Parrainée par Carole Montillet et Hubert Auriol. L'Arche de Zoé est soutenue par la Fédération Nationale des Sapeurs-Pompiers de France, la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France et plusieurs autres fondations d'entreprise. L'Arche de Zoé dispose aujourd'hui d'une base solide pour assurer la pérennité de ses activités et de ses programmes.

En 2007. nous avons lancé un projet d'assistance aux enfants orphelins du Darfour. A cette occasion, j'ai personnellement participé à la mission d'évaluation conduite au Soudan en avril dernier. J'ai pu par moi-même constater l'ampleur de la catastrophe et du drame humain dont sont victimes les populations civiles du Darfour.

Sur place, un enfant meurt toutes les 5 minutes dans des conditions indignes. Nous avons le devoir d'agir et d'intervenir pour venir en aide à ces enfants victimes du conflit.

Face à une situation inextricable sur le terrain, devant l'impossibilité d'agir concrètement et efficacement sur le terrain auprès des victimes compte tenu de la situation politique locale, nous avons décidé de procéder à une évacuation d'urgence des enfants orphelins en danger.

En partenariat avec les communautés locales du Darfour. et avec F appui technique et logistique de plusieurs ONG internationales, nous prenons toutes les dispositions pour identifier formellement, avec documents à l'appui, les enfants orphelins de père et de mère, sans famille proche connue susceptible de les prendre en charge, et qui se trouve en situation de très grande vulnérabilité.

Une fois formellement identifiés, ces enfants sont évacués vers un premier camp d'accueil de L'Arche de Zoé où ils peuvent être pris en charge par les équipes de L'Arche de Zoé composées de médecins urgentistes et de Sapeurs-Pompiers, et recevoir les soins et la nutrition appropriée à leur état de santé.

Après une prise en charge adaptée pour permettre de stabiliser leur état de santé, les enfants seront évacués vers la France où nous avons déjà constitué un réseau de plusieurs centaines de familles d'accueil bénévoles et volontaires pour assurer la pose en charge de ces enfants et leur permettre de formuler et d'obtenir le droit d'asile.

A leur arrivée en France, ces enfants seront présentés aux autorités afin d'officialiser et de régulariser rapidement leur situation conformément au droit français.

D'abord, ils devront être présentés aux autorités de la Police aux Frontières pour la délivrance d'une Autorisation Provisoire de Séjour (APS) palliant l'absence de passeport. Ensuite, une fois les enfants confiés au réseau des familles d'accueil bénévoles, nous entamerons les démarches pour que les familles puissent formuler au nom des enfants les demandes d'asile réglementaires. En parallèle, nous informerons immédiatement les services préfectoraux et d'Aide Sociale à l'Enfance pour que les services de Tétât puissent assurer un contrôle et un suivi du placement de ces enfants.

Votre efficacité dans ce domaine est déterminante, et nous sollicitons votre soutien car nous sommes convaincus que votre intérêt pour les enfants et votre présence à leur arrivée en France permettra de régulariser rapidement leur situation administrative et leur placement au sein des familles d'accueil.

A l'enfer auquel nous avons arraché ces enfants, au choc que représente le déracinement et que nous essayons de minimiser, nous souhaitons que notre pays puisse les aider à se reconstruire en toute sécurité.

Si notre opération se veut résolument originale et anti-conformiste, même si elle va heurter certaines susceptibilités ou certains milieux liés à Faction humanitaire, à l'adoption ou à l'aide à l'enfance, cette opération n'en est pas moins complètement légitime et légale au regard de la convention des droits de l'homme, des droits de l'enfant et de la convention de Genève de 1951.

Au travers des nombreux articles parus dans la presse, nous avons déjà mesuré l'impact positif de notre action et le soutien de l'opinion publique dans cette opération de sauvetage d'enfants en détresse. Deux équipes de télévision, d'envoyé spécial et de TF1, filmeront intégralement l'opération afin de pouvoir diffuser largement les images de ces enfants sortis de l'enfer du Darfour.

Dans l'espoir d'une réponse favorable de votre part, nous nous tenons à votre entière disposition pour de plus amples informations, et vous prions d'agréer, chère Madame, l'expression de nos sentiments les plus respectueux.

EricBRETEAU
Président de L'Arche de Zoé

Source : tempsreel.nouvelobs.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2007 - 11:35    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Le ministre soudanais de l'Intérieur annonce que Khartoum va porter plainte contre l'Arche de Zoé
-27 novembre 2007-

KHARTOUM - Le ministre soudanais de l'Intérieur a annoncé que le gouvernement soudanais allait intenter une action en justice contre l'Arche de Zoé, dont six membres sont incarcérés au Tchad, accusés notamment d'enlèvement après une tentative présumée pour évacuer 103 enfants présentés comme des orphelins de la région soudanaise du Darfour vers la France.

Le ministre de l'Intérieur Zubair Bachir Taha a précisé que son ministère portait plainte contre l'association via un cabinet d'avocats français, selon un communiqué publié sur le site Internet du ministère sans autres précisions. Il a accusé l'ONG française d'avoir violé les règles du droit international, évoquant "un crime de guerre".

Il a ajouté que le ministère portait plainte contre la base militaire française au Tchad parce qu'elle aurait permis à l'association d'utiliser son aéroport.

Source : AP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Déc 2007 - 09:29    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé : un cinquième tchadien et un réfugié soudanais arrêtés
-4 décembre 2007-

Un cinquième tchadien et un réfugié soudanais ont été arrêtés pour complicité d’enlèvement de mineurs et écroués à N’Djamena, au cours du week-end, dans l’affaire sur la tentative de rapt de 103 enfants du Tchad vers la France par l’association L’Arche de Zoé. Le Tchadien Souleïmane Ibrahim Adam et le réfugié soudanais sont soupçonnés d’avoir servi d’intermédiaires entre l’association française et les familles des enfants, indique TV5.

Source : afrik.com

--------------------------------

de + en + dur de trouver des infos sur la suite de cette affaire...
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc 2007 - 10:00    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé : les six membres entament une grève de la faim !
-5 décembre 2007-



Les six membres français emprisonnés à N'Djamena, accusés d'enlèvements de mineurs et escroquerie après leur tentative avortée d'acheminer des enfants en Europe, ont décidé d'entamer une grève de la faim.

Un membre du comité de soutien de l'Arche de Zoé affirme ce mercredi en soirée que les six membres français emprisonnés au Tchad pour suspicion d'enlèvement d'enfants ont décidé d'entamer une grève de la faim. Selon les radios, ces six bénévoles expliquent leur geste par le "sentiment d'être totalement oubliés" par les autorités françaises.

Pour rappel, les six Français membres de l'ONG française L'Arche de Zoé ont été arrêtés au Tchad le 25 octobre alors qu'ils s'apprêtaient à emmener vers la France 103 enfants âgés de un à dix ans, enfants qu'ils disaient être des orphelins de la province soudanaise du Darfour voisin.

Les six membres que sont Eric Breteau, le président, Emilie Lelouch, Dominique Aubry, Nadia Merimi, Philippe Van Winkelberg et Alain Péligat risquent tous jusqu'à vingt ans de travaux forcés en vertu du droit tchadien. Ils n'ont plus qu'à rejoindre les condamnés italiens dans leur grève de la faim en vue de voir leur peine allégée !

Source : come4news.com

-----------------------------------------------------------
Je suis d'accord sur le fait qu'ils semblenbt totalement écarté sur le plan national français, j'avais du mal à trouver la moindre info récente sur le sujet depuis qq semaines.
De là a entamer une grève de la faim, sachant les moyens + que limités au niveau médical, c'est super risqué de tenter "le tout pour le tout" de cette façon. J'imagine que si ça leur santé se dégrade et que le gouvernement tchadien n'est pas en mesure de les soigner, un débloquage se fera sentir en France, que ce soit par des manifs ou de nouveaux pourparlers pour relancer les conditions de leur jugement et détention.
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 6 Déc 2007 - 10:46    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Ah ba là, y'a un semblant d'explications :

Arche de Zoé: l'armée française facture 2.000 euros par mois la nourriture aux Français emprisonnés au Tchad
-5 décembre 2007-

PARIS (AFP) - L'armée française a demandé mercredi aux familles des six Français emprisonnés au Tchad dans l'affaire de L'Arche de Zoé de payer chacune 2.000 euros par mois pour les frais de nourriture de leurs proches, a indiqué à l'AFP, un de leurs avocats, Me Gilbert Collard.

"Les familles ont été informées ce mercredi par deux conseillers du Quai d'Orsay que l'armée française entendait être payée à raison de plus de 2.000 euros par mois pour les rations alimentaires qu'elle fournit" aux détenus, a déclaré Me Collard.

"Les familles n'étant plus en mesure de régler, l'armée ne fournira plus la nourriture, ce qui veut dire que nos compatriotes vont être soumis au bon vouloir alimentaire des autorités tchadiennes, et, dans le contexte de pénurie du Tchad, c'est véritablement dramatique", a-t-il ajouté.

Me Collard s'est étonné: "on a du mal à comprendre comment, après les engagements qui ont été pris, l'armée ne fait pas un geste pour que nos compatriotes soient alimentés gratuitement", évoquant une "vulgarité qui est vraiment insupportable".

L'avocat "demande aux autorités françaises d'avoir un minimum de décence".

Les six Français sont accusés d'"enlèvement de mineurs en vue de compromettre leur état civil" et d'"escroquerie", tandis que cinq responsables tchadiens et un réfugié soudanais au Tchad sont détenus pour "complicité".

Cette opération controversée a été stoppée le 25 octobre par les autorités tchadiennes à Abéché (700 km à l'est de N'Djamena) alors que l'association française s'apprêtait à faire embarquer 103 enfants de la région dans un avion à destination de la France.

L'Arche de Zoé présente les enfants comme des orphelins du Darfour, région soudanaise voisine en proie à la guerre civile. Mais selon une enquête menée par des organisations humanitaires internationales, la quasi-totalité d'entre eux viennent de villages tchadiens de la zone frontalière, et ont au moins un parent ou un adulte qu'ils considèrent comme tel.

Les avocats des inculpés français ont demandé à la justice tchadienne de requalifier de crime en délit les infractions reprochées à leurs clients.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Déc 2007 - 09:43    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: les accusations de Breteau
-7 décembre 2007-

A travers une deuxième lettre parvenue à France Info, le président de l’Arche de Zoé, Eric Breteau, met en cause Rama Yade, la secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, et Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères.

De sa cellule à N’Djamena, le président de l’Arche de Zoé, Eric Breteau, a envoyé une deuxième lettre à France Info: il y accuse les autorités françaises, notamment Rama Yade, la secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme, qui aurait provoqué une "mascarade diplomatique" et le "lynchage médiatique" de l'association. Elle "n’est pas digne de représenter la France, elle est indigne de représenter les Droits de l’Homme et encore moins digne de représenter les droits des femmes!" lâche Eric Breteau.

La secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme avait déclaré que "la première victime" dans cette affaire "c’était la France", qualifiant l’opération de l’association d’"illégale" et "clandestine".

Eric Breteau s'en prend également au ministère des Affaires étrangères et sa "gestion calamiteuse de l’affaire". Il pointe "une volonté de nuisance et de désinformation manifeste du quai d’Orsay". Il s'étonne du silence de Bernard Kouchner. Selon le président de l’Arche de Zoé, le "French doctor" "aurait pu intervenir directement, et bien plus tôt, pour éviter les dérives de son ministère".

Interrogé par France Info sur ces accusations, le ministère des Affaires étrangères n'a pas modifié sa version des faits: les services français auraient tenté de dissuader l’Arche de Zoé de mener cette opération d’évacuation d’enfants. Le communiqué du quai d’Orsay souligne que "la justice est saisie en France comme au Tchad, dans le but de faire toute la lumière sur l’ensemble des faits."

Six membres français de L'Arche de Zoé sont toujours incarcérés dans la capitale tchadienne pour "enlèvement de mineurs en vue de compromettre leur état civil" et "escroquerie".

Source : lexpress.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2007 - 09:42    Sujet du message: [AFRIQUE] "L'Arche de Zoé" au Tchad Répondre en citant

Arche de Zoé: le juge s'oriente vers la Cour criminelle tchadienne
-9 décembre 2007-


juge tchadien chargé de l'enquête sur la tentative de transport en France de 103 enfants s'oriente vers le renvoi de l'affaire de L'Arche de Zoé devant la Cour criminelle, mais n'a pas encore notifié sa décision aux avocats, a-t-on appris dimanche de sources judiciaires.

N'DJAMENA (AFP) - Le juge tchadien chargé de l'enquête sur la tentative de transport en France de 103 enfants s'oriente vers le renvoi de l'affaire de L'Arche de Zoé devant la Cour criminelle, mais n'a pas encore notifié sa décision aux avocats, a-t-on appris dimanche de sources judiciaires.

Selon ces sources, le juge d'instruction a déjà pris une "ordonnance de transmission des pièces au Parquet général", afin que ce dernier saisisse la chambre d'accusation en vue d'un procès devant la Cour criminelle.

Devant la Cour criminelle, qui pourrait très rapidement être convoquée en session extraordinaire pour un procès avant la fin de l'année, les inculpés, poursuivis pour "enlèvement de mineurs en vue de compromettre leur état civil" et "escroquerie", ou de "complicité", encourent cinq à 20 ans de travaux forcés.

Ces sources n'ont pas été en mesure de dire si cette décision concerne les onze inculpés détenus à N'Djamena (six Français, quatre Tchadiens et un Soudanais) ainsi que les onze autres déjà libérés et rapatriés (sept Espagnols, trois Français et un Belge), ou si une partie d'entre eux bénéficient d'un non-lieu.

Si cette ordonnance se confirme, c'est-à-dire si elle est notifiée en début de semaine aux avocats, cela signifie que le juge a rejeté la demande de requalification des infractions reprochées aux inculpés de crime en délit, avancée par la défense des six Français de L'Arche de Zoé incarcérés.

Les avocats de l'association avaient demandé cette requalification afin d'obtenir un procès devant le tribunal correctionnel, où les délits reprochés seraient passibles de peines moins lourdes, de deux à cinq ans de prison.

La Cour criminelle est présidée par des magistrats professionnels et composée de jurés tirés au sort parmi la population. Ses jugements sont définitifs.

Les six membres français de L'Arche de Zoé, détenus en compagnie de quatre responsables de l'est du Tchad et un réfugié soudanais, ont entamé samedi une grève de la faim pour dénoncer une instruction menée "à charge" et clamer leur innocence.

"Ils continuent tous leur grève de la faim pour marquer leur désaveu d'une procédure qui a été escamotée", a affirmé à l'AFP leur avocat tchadien Abdou Lamian, qui leur a rendu visite dimanche à la maison d'arrêt de N'Djamena.

"Ils vont bien globalement, certains sont un peu affaiblis", a-t-il ajouté.

L'enquête a connu une accélération cette semaine: le juge a clos son instruction mardi et le procureur lui a retransmis jeudi soir le dossier avec ses réquisitions, dont la teneur n'a pas été rendue publique.

Trois journalistes français, les sept Espagnols de l'équipage de l'avion qui devait transporter les enfants en France, ainsi qu'un pilote belge qui en a acheminé une partie de la frontière tchado-soudanaise à Abéché, principale ville de l'est tchadien, tous initialement incarcérés, puis libérés et rapatriés début novembre, demeurent inculpés au Tchad.

L'avocat des onze Européens libérés espère qu'ils bénéficieront dès la semaine prochaine d'un non-lieu.

L'Arche de Zoé entendait emmener ces 103 enfants en France depuis Abéché lorsque l'opération a été stoppée par les autorités tchadiennes le 25 octobre.

L'association française les présente comme des orphelins du Darfour, région soudanaise voisine en proie à la guerre civile, alors que la quasi-totalité d'entre eux viennent de villages tchadiens et ont au moins un parent ou un adulte qu'ils considèrent comme tel selon une enquête humanitaire internationale.

Source : AFP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com - Glass Template Created by DoubleJ(Jan Jaap)