TANTRIK BANGKOK - Forum du collectif Tantrik Bangkok

TANTRIK BANGKOK Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

[EUROPE] Résultats des législatives en Pologne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Oct 2007 - 10:36    Sujet du message: [EUROPE] Résultats des législatives en Pologne Répondre en citant

Les libéraux sont sortis vainqueurs des législatives en Pologne
-22 octobre 2007-

Les Polonais se sont déplacés en masse aux urnes, dimanche 21 octobre, pour porter au pouvoir la droite libérale (Plateforme civique, PO). Avec plus de 40 % des voix, selon les résultats partiels des élections législatives publiés par la Commission électorale nationale, les libéraux ont profité d'une participation record (52,6 % contre 40,5 % en 2005) pour devancer la droite conservatrice (Droit et justice, PiS) des frères Kaczynski. Grands perdants du scrutin anticipé, leur parti s'est incliné avec 32 % des votes, devenant la principale force d'opposition du pays.

Le succès libéral, provoqué par la mobilisation du clan anti-Kaczynski plus que par une adhésion soudaine des Polonais au programme libéral de la PO, ouvre les portes du gouvernement aux libéraux et à leur leader, Donald Tusk, pressenti pour succéder au conservateur Jaroslaw Kaczynski à la fonction de premier ministre. Il devra néanmoins cohabiter avec le second des jumeaux, le président Lech Kaczynski, qui l'avait battu en 2005 à l'élection présidentielle.

A la Diète, la chambre basse du Parlement, ne siégeront plus que quatre partis, sur les six présents en 2005. Selon les projections dans la nuit de l'institut de sondage PBS DGA, la PO de Donald Tusk recueillerait 40,4 % des voix et 194 sièges sur 460, et manquerait la majorité absolue de 37 sièges. Le PiS des frères Kaczynski remporterait 32,6 % des suffrages (173 sièges), suivi de la coalition de centre-gauche (Gauche et Démocrates, LiD) avec 12,9 % (49 sièges) et du parti paysan PSL avec 9,7 % (41 sièges).

Troisième force politique du pays, le centre-gauche sort affaibli du scrutin. Il recueille moins de suffrages qu'en 2005 où les quatre partis qui forment l'actuel LiD avaient cumulé au total 17,5 % des voix.

Le revers des populistes antilibéraux (Samoobrona) et de l'extrême droite (Ligue des familles polonaises, LPR), crédités respectivement de 1,7 % et 1,2 % des voix, est sans appel : repoussées en marge de la scène politique, les deux formations, alliées gouvernementales du PiS pendant quinze mois, de mai 2006 à août 2007, sont écartées du Parlement.

Au Sénat, la chambre haute, la droite libérale remporterait 54 mandats, contre 43 pour PiS, 1 pour PSL, 1 pour un candidat indépendant et 1 pour la minorité allemande.

"OPPOSITION DURE"

Profitant d'un report de voix de la gauche et de la forte participation, notamment parmi les 18-25 ans, la PO a carte blanche pour tenir les rênes du prochain gouvernement. Dimanche soir à Varsovie, salle Focus, où la PO s'était réunie pour célébrer sa victoire, Donald Tusk a salué la forte mobilisation des Polonais et a promis la réconciliation nationale. Le leader a souhaité "rassembler" au-delà des clivages de partis et d'opinions. "Ce n'est pas la victoire d'un parti", a-t-il poursuivi, mais celle d'une politique "sans conflit" et "sans agressivité".

Au QG de campagne du PiS, les mines étaient grises. Désavoué, critiqué pour ses deux ans de crises au sommet de l'Etat et sa coalition controversée avec l'extrême droite et les populistes, le camp conservateur a reconnu sa défaite, sans toutefois baisser les armes. "Nous constituerons une opposition dure qui demandera des comptes pour toutes les promesses électorales", a aussitôt promis le premier ministre Jaroslaw Kaczynski.


Car la gifle politique infligée au PiS n'est pas une débâcle. Loin de là. PiS a non seulement maintenu son noyau dur d'électeurs, il s'est consolidé. En 2005, le parti avait gagné avec 26 % des suffrages, soit 3 millions d'électeurs. Il compte aujourd'hui 4 millions à 5 millions de voix.

Le nouveau Parlement devrait siéger pour la première fois le 5 novembre. La composition du prochain gouvernement devrait être connue avant le 3 décembre. Si les résultats définitifs le confirment, la PO pourrait avoir à former une coalition pour doter son gouvernement d'une majorité stable à la Diète. Le scénario le plus probable serait une alliance entre la PO et le Parti paysan, qui s'est déclaré, dimanche, "prêt à collaborer".

A la PO, certains s'inquiètent surtout de la cohabitation entre le gouvernement libéral et le chef de l'Etat conservateur. Tout dépendra de l'arithmétique parlementaire et de la capacité pour la PO à bloquer (277 voix sont nécessaires) d'éventuels vetos du président, droit que le conservateur Lech Kaczynski, jumeau de l'actuel premier ministre, pourrait largement utiliser.


Célia Chauffour

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com - Glass Template Created by DoubleJ(Jan Jaap)