TANTRIK BANGKOK - Forum du collectif Tantrik Bangkok

TANTRIK BANGKOK Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

[MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Ven 4 Jan 2008 - 14:58    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Quatre arrestations après l'attentat en Turquie, le PKK soupçonné
-4 janvier 2008-




La police turque a arrêté quatre personnes et enquêtait vendredi sur l'attentat qui a coûté la vie à 5 personnes jeudi et blessé une soixantaine d'autres à Diyarbakir alors que tout les soupçons pèsent sur les rebelles kurdes attaqués dans leurs repaires du nord de l'Irak.

L'explosion jeudi en fin d'après-midi d'une voiture dans la principale ville du sud-est anatolien a tué cinq personnes et blessé 68 autres. Cinq des blessés sont dans un état grave. Quatre personnes ont été interpellées dans le cadre des opérations menées pendant toute la nuit. La déflagration s'est produite au passage d'un véhicule militaire sur une route du centre-ville, à une centaine de mètres d'une base de l'armée turque.

PKK
Même si les autorités ne semblaient exclure aucune éventualité dans leur enquête, pour les médias turcs il ne fait aucun doute que cet "attentat lâche" est l'affaire du Parti des travailleurs du kurdistan (PKK) qui a menacé Ankara de représailles après des raids contre ses camps dans le nord de l'Irak, menés par l'aviation turque avec l'aide des renseignements américains.

L'état-major turc a confirmé trois raids contre des positions du PKK en Irak depuis le 16 décembre ainsi qu'une opération terrestre. Des responsables du nord de l'Irak ont affirmé qu'il y avait eu deux autres raids aériens. Au moins 150 militants du PKK ont été tués jusqu'à présent, selon l'armée turque.

Attaques
Dans le cadre des opérations déclenchées après cet attentat dans les provinces voisines, les forces de l'ordre ont saisi 50 kg d'explosif, des grenades ainsi qu'une mine artisanale dans un autocar abandonné à Van (est). Diyarbakir se trouve au coeur d'une région peuplée en majorité de Kurdes et a déjà subi des attaques à la bombe revendiquées par les rebelles séparatistes du PKK.

En juin, sept personnes avaient été blessées dans l'explosion d'une bombe près d'un arrêt d'autobus dans le centre de cette localité. Les autorités avaient accusé le PKK d'avoir commis l'attaque. En 2006, 10 personnes avaient péri dans l'explosion d'une bombe placée dans un parc de la ville, un attentat imputé aussi au PKK. Des groupes kurdes radicaux, affiliés selon les autorités au PKK, ont commis des attentats à la bombe dans plusieurs métropoles comme Istanbul (nord-est) et Ankara mais aussi dans des sites balnéaires de l'ouest du pays. Le conflit kurde a causé la mort de plus de 37.000 personnes depuis 1984, date du début de l'insurrection du PKK.

Source : 7sur7.be
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mer 16 Jan 2008 - 09:56    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

L'armée turque mène un nouveau raid aérien contre le PKK en Irak
-15 janvier 2008-


Des soldats turcs patrouillent dans le sud de la Turquie, à la frontière avec Irak, le 1er janvier 2008.

L'armée turque a annoncé avoir conduit, mardi 15 janvier, une nouvelle offensive aérienne contre des positions des séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak. Ces positions "ont été intensivement pilonnées lors d'une opération aérienne", indique un communiqué publié sur le site Internet de l'état-major des armées.

Les raids ont visé les zones de Zap-Sivi, Avasin-Basyan et Hakourk, selon le document. Des témoins cités par Reuters parlent également de l'incursion en territoire irakien de quatre chars. L'armée affirme faire preuve d'une "extrême attention afin que les populations civiles ne soient pas affectées". Selon un responsable kurde, aucune victime ni dégât important n'ont effectivement été signalés.

"NOTRE SEUL OBJECTIF EST D'ÉLIMINER LES TERRORISTES"

"Nous espérons que ce combat contre le terrorisme s'achèvera bientôt mais nous ne savons pas combien de temps il va encore durer", a déclaré, lundi, le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, depuis Madrid, où il se trouve pour le premier forum de l'Alliance des civilisations. Il a ajouté que le seul objectif de son pays était d'éliminer les 4 000 "terroristes" du Parti des travailleurs du Kurdistan.

Depuis décembre, l'armée turque a mené contre le PKK quatre raids aériens avec l'aide des services de renseignement américain et une opération terrestre d'ampleur limitée dans le nord de l'Irak.

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Fév 2008 - 10:13    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Nouveaux bombardements turcs au Kurdistan irakien (sources kurdes)
-4 février 2008-

Des avions turcs ont bombardé lundi des bases de rebelles indépendantistes kurdes dans le nord de l'Irak, ont indiqué des responsables locaux, qui n'ont pas fait état de victimes.

"Les avions turcs ont bombardé trois villages dans le nord du Kurdistan dans la nuit. Nous n'avons pas d'indication de victime", a déclaré à la presse le général Jabar Yawar, porte-parole des peshmergas, les forces de sécurité de la région autonome du Kurdistan irakien.

Auparavant, un responsable du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), avait indiqué qu'un raid de l'aviation turque avait visé trois villages inhabités -- Khorakouk, Khnira et Loulan -- près de la frontière avec la Turquie.

"Les avions turcs ont bombardé de trois heures à six heures du matin trois hameaux inhabités près de la frontière turque, dans le massif du Qandil", repaire du PKK dans le nord de l'Irak, avait déclaré Ahmed Dinis, responsable des relations extérieures du PPK.

Le PKK utilise le Kurdistan irakien comme base arrière pour ses opérations dans le sud-est anatolien, à la population en majorité kurde.

Confrontée à une intensification des violences des séparatistes du PKK, Ankara a obtenu en octobre l'autorisation du Parlement turc pour intervenir militairement dans le nord de l'Irak.

Depuis la mi-décembre 2007 l'aviation turque a conduit une série de raids aériens contre les positions du PKK dans le nord de l'Irak, ainsi que des opérations terrestres limitées en territoire irakien.

Selon l'état-major turc, entre 150 et 175 rebelles avaient été tués le 16 décembre lors d'un premier raid qui a détruit quelque 200 cibles.

Le dernier raid aérien turc contre les rebelles kurdes avait visé une soixantaine de cibles le 15 janvier.

Ankara assure que le seul objectif de la Turquie dans ces attaques est d'éliminer les rebelles du PKK dont le nombre est estimé à quelque 4.000 dans les zones montagneuses du nord de l'Irak.

Le conflit avec le PKK, qui figure sur la liste d'organisations terroristes des Etats-Unis et de l'Union européenne et dont les débuts remontent à 1984, a coûté la vie à plus de 37.000 personnes.

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2008 - 11:25    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Les Kurdes d'Irak réclament la fermeture des bases militaires turques
-26 février 2008-

Les Kurdes irakiens, dont les députés du Parlement régional du Kurdistan, ont réclamé mardi la fermeture des quatre bases turques présentes depuis plus d'une décennie dans le nord de l'Irak, où les troupes turques mènent une offensive contre des rebelles turcs.

Dans les années 1990, des chefs militaires kurdes avaient invité l'armée turque à établir des bases au Kurdistan irakien, alors que faisaient rage les combats entre factions kurdes rivales.

Nechirvan Barzani, le Premier ministre du gouvernement régional kurde, a déclaré dimanche qu'un accord permettant à la Turquie d'avoir quatre bases militaires dans la région kurde était en vigueur depuis 1997.

Mais mardi, le Parlement régional du Kurdistan a adopté une résolution demandant au gouvernement régional d'exhorter la Turquie à les fermer.

"Nous exigeons que le gouvernement turc quitte les bases qui avaient été établies au Kurdistan en raison des circonstances exceptionnelles que la région traversait avant la chute du régime" de Saddam Hussein, indique le texte de la résolution.

Ces bases sont situées à Barmeni, Girilok, Kanimasi et Sircy, dans le nord de l'Irak. Celle de Barmeni se trouve sur le site d'une ancienne piste d'atterrissage utilisée par Saddam Hussein, exécuté en décembre 2006.

Le Parlement a également condamné l'opération militaire de l'armée turque visant depuis jeudi les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui utilisent cette région comme base arrière pour leurs opérations en Turquie.

La résolution demande au gouvernement américain de "protéger la souveraineté de l'Irak et l'espace aérien au-dessus de la région du Kurdistan", et appelle les autorités de Bagdad à soumettre le problème au Conseil de sécurité des Nations unies, à l'Union européenne et à la Ligue arabe.

Des Kurdes irakiens vivant à proximité de la frontière avec la Turquie ont également exigé la fermeture des bases.

"Lorsque je vois les soldats turcs aller et venir, j'ai l'impression de voir l'ennemi", explique Yassine Ahmed, 37 ans, un mécanicien agricole de Barmeni, où la base suscite la haine des habitants. "Je veux les voir partir".

Ahmed, propriétaire d'un magasin de pièces détachées automobiles, raconte qu'il a refusé d'en vendre une à un soldat turc. "Je leur ai dit qu'elle n'était pas à vendre. Je leur tourne toujours le dos".

Kamal Mohamed Abdelrahim, un peshmerga de 55 ans, affirme avoir empêché avec ses amis des chars de quitter la base voilà quelques jours. "Nous leur avons dit: +vous n'êtes pas autorisés à quitter la base et vous n'avez qu'à nous rouler sur le corps+".

Pour sa part, le gouvernement irakien a qualifié l'opération turque d'"inacceptable", estimant qu'elle menaçait les bonnes relations entre les deux pays voisins.

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Mar 2008 - 19:42    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Ankara met fin à son offensive dans le Kurdistan irakien
-1er mars 2008-

Ankara a mis fin, vendredi 29 février, à son offensive en Irak. Après huit jours d'opérations militaires contre les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les troupes turques ont "regagné leurs bases", se retirant de la région du Kurdistan irakien - au moins provisoirement. "Les activités terroristes dans le nord de l'Irak seront suivies de près, a précisé l'armée. Aucune menace depuis ce territoire contre la Turquie ne sera tolérée."

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Mar 2008 - 20:20    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Dix rebelles kurdes tués par l'armée dans le sud-est de la Turquie
-13 mars 2008-

Dix rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été tués lors de combats avec les forces de sécurité depuis mercredi dans le sud-est de la Turquie.

Les accrochages, qui se sont poursuivis de manière discontinue depuis mercredi, ont eu lieu dans la province de Sirnak, riveraine de l'Irak où l'armée turque a mené le mois dernier une opération terrestre contre les rebelles. Selon l'armée, les militaires ont découvert un nombre important de grenades disposées comme des pièges ainsi que des explosifs et des vivres appartenant aux rebelles. L'armée turque a mené plusieurs raids aériens depuis la mi-décembre et une opération terrestre d'une semaine fin février contre les rebelles du PKK retranchés dans le nord de l'Irak

Source : levif.be
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Avr 2008 - 15:02    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

L'armée turque a pilonné des rebelles kurdes dans le nord de l'Irak
-26 avril 2008-

ANKARA, 26 avr 2008 (AFP) - L’aviation et l’artillerie turques ont pilonné vendredi et samedi des positions de rebelles kurdes dans le nord de l’Irak, a annoncé l’armée turque.

Les frappes ont visé dans les régions de Zap, Avashin et Khakourk, des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) qui tentaient de s’infiltrer sur le territoire turc pour y mener des attaques, affirme l’état-major dans un communiqué diffusé sur son site internet. "Tous les avions sont revenus sans encombre à la base après avoir mené à bien leur mission", ajoute le communiqué. Un porte-parole du PKK, Ahmed Danis, avait annoncé vendredi qu’un raid aérien avait débuté à 20H00 (17H00 GMT) à Khakourk, proche de la frontière turque. Depuis décembre, l’armée turque a intensifié ses opérations contre le PKK. Elle a notamment effectué des raids aériens ainsi qu’une opération terrestre en février dans le nord de l’Irak, où sont retranchés selon Ankara plus de 2.000 rebelles kurdes. Le parlement turc a autorisé le gouvernement à lancer des opérations militaires au-delà de sa frontière pendant un an, jusqu’en octobre. Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne, se bat depuis 1984 pour l’autonomie du sud-est de la Turquie à majorité kurde. Ce conflit a déjà fait plus de 37.000 morts.

Source : fance-info.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Sam 26 Avr 2008 - 15:10    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Irak: Moqtada Sadr appelle ses partisans et l'armée à stopper les combats
-25 avril 2008-


Le chef radical chiite Moqtada Sadr a appelé vendredi à l'arrêt des combats entre ses partisans et les forces régulières irakiennes, qui ont fait des centaines de morts depuis fin mars.

Le chef radical chiite Moqtada Sadr a appelé vendredi à l'arrêt des combats entre ses partisans et les forces régulières irakiennes, qui ont fait des centaines de morts depuis fin mars.

"J'appelle mes frères des forces armées et de la police et mes frères de l'armée du Mahdi, à mettre fin à l'effusion de sang", a déclaré Moqtada Sadr, qui avait menacé il y a une semaine de lancer une "guerre ouverte".

Un message de lui a été lu dans les mosquée à l'heure de la prière notamment à Sadr City, le bastion de sa milice dans le nord-est de Bagdad, vaste quartier pauvre de plus de deux millions d'habitants.

Le 19 avril, Moqtada Sadr avait brandi la menace d'une insurrection si les attaques lancées depuis la fin mars par les troupes irakiennes et américaines contre ses partisans à Bagdad et dans le sud du pays ne cessaient pas.

"Nous avons menacé d'une guerre ouverte, mais vous devez comprendre que celle-ci devait être dirigée uniquement contre l'occupant" américain, a assuré le jeune chef, un anti-américain farouche.

"J'appelle toutes les parties irakiennes à bannir les violences et le recours au armes entre elles et régler leurs problèmes pacifiquement", a exhorté le dirigeant chiite dont la milice compte quelque 60.000 hommes.

Dans le même temps, l'armée irakienne et des unités américaine continuaient de traquer les miliciens chiites à Sadr City.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, onze personnes, dont deux femmes et un enfant, ont été tués dans les affrontements, selon des sources médicales.

L'armée américaine a affirmé avoir tué dans des opérations séparées jeudi soir à Sadr City dix "criminels" qui tiraient des mortiers contre les troupes irakiennes et américaines ou posaient des engins explosifs.

Les affrontements depuis la fin mars entre les forces régulières irakiennes appuyées par des unités américaines et des miliciens de l'armée du Mahdi à Sadr City, ont fait au moins 383 tués, selon de sources irakiennes et américaines.

"Il n'y aura pas de guerre entre nous (les Sadristes) et nos autres frères irakiens", a assuré Moqtada Sadr qui a appelé l'armée irakienne à être "plus proche du peuple irakien et plus loin de l'occupant".

Dans son message, Moqtada Sadr a salué la loyauté de sa milice et l'a appelée à la patience.

"Je m'adresse à l'armée du Mahdi qui est une bonne et loyale armée. Vous avez combattu quand vous avez reçu l'ordre de combattre et gardé patience quand vous avez respecté le trêve", a dit le dirigeant chiite en référence au cessez-le-feu unilatéral qu'il avait annoncé en août 2007.

Dans son message, il a aussi exprimé son rejet total de tout accord entre le gouvernement et les Etats-unis sur la présence des troupes américaines dans le pays.

"Nous rejetons complètement cet accord et nous ne permettrons pas qu'il soit conclu", a-t-il encore dit.

"La libération de l'Irak passe par l'unité entre le peuple irakien et un gouvernement souverain. Tous unis, nous devons dire à l'occupant de partir définitivement et de ne pas établir de bases sur notre terre", a affirmé Moqtada Sadr.

Les Etats-Unis et l'Irak sont en négociation sur un accord destiné à donner des bases légales à la présence de troupes américaines sur le sol irakien au delà du 31 décembre, lorsque la résolution de l'ONU qui régit actuellement leur présence aura expiré.

Par ailleurs, un journaliste irakien travaillant pour un groupe de média lié à un parti chiite a été tué vendredi dans le sud de l'Irak par des hommes armés, a annoncé un responsable de ce groupe.

Sayyed Jassem Al-Battat, 38 ans, employé par le groupe al-Nakhil, dépendant du Conseil suprême de la révolution islamique en Irak (CSRII), a été assassiné sur un marché d'Al-Qorna, à 80 km au nord de Bassorah (550 km au sud de Bagdad), a indiqué à l'AFP Adnane al-Yassiri.

Source : lepoint.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Ven 2 Mai 2008 - 13:28    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Nouveaux bombardements turcs sur des sites du PKK
-2 mai 2008-

Les raids aériens la nuit dernière dans le nord de l'Irak ont visé la région de Kandil, une zone éloignée de toute habitation civile selon Ankara. Aucun bilan n'est pour l'instant disponible. Le parti des Travailleurs du Kurdistan se sert du nord de l'Irak comme base pour perpétrer des attaques en territoires turc. Le PKK lutte pour l'établissement d'un Etat kurde dans le sud-est de la Turquie.

Ces nouveaux bombardements interviennent juste après une rencontre jeudi à Ankara entre le vice- président irakien Tariq Al-Hashimi et le président turc Abdullah Gull. Les autorités turques espèrent une coopération stratégique pour lutter contre les séparatistes.

Source : euronews.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Juil 2008 - 14:30    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Raid de l'aviation turque contre des bases kurdes dans le nord de l'Irak
-29 juillet 2008-

ISTANBUL - L'aviation turque a bombardé mardi des positions de la rébellion kurde dans la région de Zab et de Qandil dans le nord de l'Irak, a annoncé l'armée à Istanbul.

Un groupe de 40 rebelles figurait parmi les objectifs visés, a ajouté l'armée, qui fait état de victimes dans les rangs de la rébellion.

Ce raid intervient après le double attentat à la bombe qui a fait 17 morts et plus de 150 blessés dimanche soir à Istanbul. Les autorités turques privilégient la piste d'une attaque des séparatistes kurdes en représailles à une précédente offensive contre leur base arrière en Irak, même si le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a démenti toute implication.

Source : AP.com
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Oct 2008 - 09:17    Sujet du message: [MOYEN ORIENT] Tension entre la Turquie et l'Irak Répondre en citant

Le PKK affirme avoir récupéré les corps de deux soldats turcs
-6 octobre 2008-

Les séparatistes kurdes du PKK ont affirmé lundi détenir les corps de deux soldats turcs tués lors d'une sanglante attaque vendredi sur un poste militaire turc proche de la frontière irakienne.

Dans un communiqué transmis à l'AFP à Souleimaniyeh, ville irakienne située à 365 km au nord de Bagdad, les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) déclarent que les combattants de leur branche militaire, la "Force du peuple, ont récupéré les corps de soldats turcs tués lors de la bataille de Shamzinyan".

Vendredi, 15 soldats turcs ont été tués dans une attaque du PKK dans le sud-est de la Turquie, la plus meurtrière depuis le début de l'année.

Vingt-trois rebelles, selon l'armée, ont péri dans les combats qui ont suivi. Le PKK ne rapporte que neuf décès et affirme avoir fait 62 morts et plus de 30 blessés dans les rangs de l'armée.

L'attaque du PKK a été déclenchée dans la ville de Semdinli, dans la province d'Hakkari, par des rebelles appuyés par des tirs à l'arme lourde provenant de bases situées dans le nord de l'Irak, selon Ankara.

En représailles à cette attaque, l'aviation turque a bombardé samedi des bases du PKK dans le nord de l'Irak, dans la zone d'Avasin-Basyan.

Source : lemonde.Fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com - Glass Template Created by DoubleJ(Jan Jaap)