TANTRIK BANGKOK - Forum du collectif Tantrik Bangkok

TANTRIK BANGKOK Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 

[ASIE] Regain de violences en Thaïlande ...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccil
Tantrik Family

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juil 2007
Messages: 9 393
Localisation: new orleans
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Oct 2008 - 10:21    Sujet du message: [ASIE] Regain de violences en Thaïlande ... Répondre en citant

Regain de violences en Thaïlande où la crise politique s'enlise et paralyse les institutions
-7 octobre 2008-


Le siège du Parlement thaïlandais a été encerclé durant la nuit de lundi à mardi par quelques milliers d'opposants membres de l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD) qui entendaient interdire au premier ministre Somchai Wongsawat de prononcer son discours de politique générale devant les députés.

Le gouvernement thaïlandais a ordonné à la police, mardi 7 octobre à l'aube, de dégager le siège du Parlement encerclé durant la nuit par quelques milliers d'opposants membres de l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD). Ils entendaient interdire au premier ministre Somchai Wongsawat de prononcer son discours de politique générale devant les députés. Déjà empêché par les manifestants de siéger dans ses locaux depuis six semaines, le gouvernement a donc usé de la force pour éviter la paralysie totale de l'exécutif.

Quelque 80 manifestants ont été blessés, certains grièvement, lors d'affrontements à proximité de Royal Plazza, dans le centre administratif de la mégapole. Mardi après-midi, manifestants et policiers se faisaient toujours face. Somchai Wongsawat a toutefois estimé que les forces de l'ordre n'avaient fait usage que d'une "approche douce" pour rouvrir le Parlement. Auparavant, les manifestants étaient parvenus à couper l'électricité d'une partie des locaux. Les députés d'opposition ont boycotté le discours pour protester contre l'usage excessif de la force policière. Deux des meneurs du mouvement de fronde, Chaiwat Sinsuwong et Chamlong Srimuang, avaient été arrêtés les 3 et 5 octobre et accusés "d'insurrection".

Ces affrontements marquent une brusque aggravation d'une confrontation entre le gouvernement légal et l'opposition de la rue qui a de facto paralysé les pouvoirs publics depuis la mi-août. Une tentative d'imposer un état de siège, en septembre, a tourné à l'avantage des manifestants après le refus de l'armée d'obtempérer et à l'éviction du prédécesseur de M. Somchai par la justice.

Des officiers de police ont démenti que leurs hommes aient eu recours, mardi, à des tirs d'armes létales. Pourtant, un directeur d'hôpital, Wanchai Charoenchokthavee a affirmé que les blessures traitées par ses services "ne peuvent avoir été causées par des gaz lacrymogènes (mais par) des explosifs puissants". Des images vidéos amateurs circulant sur Internet montrent des policiers armés de fusils à cartouches lacrymogènes adressant des tirs tendus aux manifestants. Le chef de l'armée, le général Anupong Paochinda, a réclamé l'ouverture d'une enquête.

"OCTOBRE NOIR 2008"

A chaud, les réactions de lecteurs sur les sites de la presse en ligne étaient partagées. "Ce n'est pas trop tôt ! Et maintenant, à Government House !", disait un partisan de la manière forte au Bangkok Post. Le Nation, autre quotidien anglophone, a affiché une galerie de photos sous un bandeau "Octobre Noir 2008" en référence à plusieurs dates de grandes violences du passé.

Geste inhabituel, le Palais royal a fait savoir que la reine Sirikit avait exprimé son inquiétude pour les blessés et fait un don de 2 000 euros pour les soins urgents. Les militants de la PAD empêchent depuis la mi-août le cabinet de l'exécutif de siéger dans ses locaux à Government House. Ils réclament l'abolition de la règle parlementaire pour basculer vers un système plus élitiste favorisant la cooptation de représentants de la société au sein de l'organe législatif.

M. Somchai est le deuxième chef du gouvernement du Parti du pouvoir du peuple, élu légalement fin 2007 et qui contrôle une majorité confortable au Parlement. Nommé le 17 septembre à la succession de Samak Sundaravej, il a été contraint de faire siéger son exécutif dans les locaux désaffectés d'un bâtiment pour "V.I.P." de l'ancien aéroport international de Don Mueang, dans le nord de Bangkok.

A l'instar de son prédécesseur, il est accusé par la PAD de servir de couverture à l'ancien premier ministre Thaksin Shinawatra, son beau-frère, chassé en 2006 par l'armée. M. Thaksin, objet de plusieurs mandats d'arrêt pour des malversations financières, a demandé l'asile politique à Londres, où il s'est réfugié en août.

Dans un vocabulaire souvent mystique, la PAD reproche au "clan Thaksin" d'avoir corrompu par des politiques populistes les équilibres sur lesquels reposaient les institutions depuis l'abolition de la monarchie absolue en 1932. Nombre d'analystes considèrent inversement que cette élite bangkokienne centrée autour du Palais royal craint une érosion de son influence à la disparition du souverain, Adulyadej Bhumibol, qui célébrera le 5 décembre son 81e anniversaire.

Le délitement de la situation politique s'ajoutant à la crise financière internationale fait désormais craindre le pire pour une économie très dépendante de son secteur touristique (près de 2 millions d'emplois, 6 % du PIB).

Source : lemonde.fr
_________________
Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire..!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TANTRIK BANGKOK Index du Forum :: <<< BANGKOK CAFE >>> :: Autour d'une bière :: Niouzes Internationales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com - Glass Template Created by DoubleJ(Jan Jaap)